Jésus dans l’Évangile de St-Mathieu au chapitre 11 verset 16 et suivant, illustre bien le climat dans lequel il évolue. Climat qui ressemble au nôtre. Sous forme de caricatures j’ai essayé de traduire pour notre temps, ici, chez nous, quelques traits qui feront sourire. Voici l’extrait de l’évangile :

« À qui vais-je comparer cette génération ? Elle ressemble à des gamins assis sur les places, qui en interpellent d’autres en disant : ‘Nous vous avons joué de la flûte, et vous n’avez pas dansé. Nous avons chanté des lamentations, et vous ne vous êtes pas frappé la poitrine.’

 Jean Baptiste est venu, en effet ; il ne mange pas, il ne boit pas, et l’on dit : ‘C’est un possédé ‘

 Le Fils de l’homme est venu ; il mange et il boit, et l’on dit : ‘Voilà un glouton et un ivrogne, un ami des publicains et des pécheurs.’

 Maintenant voici une adaptation d’un certain climat :

  • Avez-vous des frites?
  • Oui!
  • Je préfère du riz.

 

  • Je voudrais voir vos bateaux?
  • Les voici!
  • Je vais prendre les rames…

 

  • Le poisson est frais d’aujourd’hui?
  • Oui!
  • Je voudrais du surgelé!

 

  • Quel beau pantalon bleu!
  • Vous désirez l’essayer?
  • Non, plutôt le gris!

 

  • Ajoutez des petits pois verts…
  • Très bien.
  • Pas comme ça!

 

  • J’aime la salade.
  • Quelle préparation?
  • Je préfère aujourd’hui les pommes de terre.

 

  • Vous coupez les cheveux?
  • Oui.
  • Tailler plutôt la barbe!

 

  • Vous entrez dans notre église, bienvenue!
  • Je cherche les toilettes!

 

  • Vous goûtez cette belle journée d’été?
  • J’aime mieux l’hiver.

 

  • Je voudrais voir vos chiots à vendre?
  • Venez.
  • Il n’y a pas de chats ici?

 

  • Quel beau foulard!
  • Pardon, c’est une écharpe!

 

  • Vous avez entendu?
  • Non, je parlais.

 

  • Le pape François est passé?
  • Où ça?

Denis Veilleux