Nous assistons à la valse des mille pas sur le plan mondial. Une danse mauvaise qui fait trembler et entrevoir de sombres perspectives. Comment, après avoir signé l’Histoire du siècle dernier avec des atrocités sans nom, peut-on encore pousser les armées les unes contre les autres? Les usines à cercueils encore en ébullition. La pandémie nous a infligé une pesanteur que nous ne connaissions pas pour la plupart d’entre nous. Le poids des incertitudes a provoqué tant de manières de penser que Babel s’est emparée de tout l’arsenal pour défendre chaque position des affections. L’émotionnel a pris le dessus même si nous affirmons que nous connaissons vraiment la vérité vraie.

Mais il existe des poids plus lourds que ceux-là. Pour ceux et celles qui ont pris connaissance de la nouvelle traduction du Missel romain, vous aurez remarqué que l’expression ‘qui enlève le péché du monde’ est devenue plurielle. On prie maintenant Celui ‘qui enlève les péchés du monde.’ La lourdeur, la pesanteur, le poids le plus lourd du monde est celui ‘ des péchés du monde’ que seul Jésus peut enlever. Comment peut-Il le faire toujours puisqu’Il l’a fait une fois pour toutes? Il en appelle à notre liberté, à notre bon vouloir, à notre capacité de Lui laisser les mains et le cœur libres de le faire en nous et pour nous, et pour le monde entier. C’est cela notre prière aujourd’hui.

Quand on voit les dictateurs de ce monde aux désirs sanguinaires écraser la liberté et l’autonomie des autres on ne peut qu’implorer le Seigneur d’expulser « cette espèce-là » comme Il le dit Lui-même dans les évangiles. « Cette espèce-là » ne peut être expulsée que par la prière et le jeûne. La prière est le dialogue avec Dieu. Nous Lui parlons de ce qui nous préoccupe et Il nous écoute. Il nous parle de ce qui L’occupe, c’est-à-dire de notre liberté fragilisée par le spectre du pouvoir et sa litanie de mensonges.

« Délivre-nous Seigneur de la lourdeur des péchés du monde! Délivre-nous de nos orgueils démesurés, de nos jalousies vertigineuses et de nos mensonges qui jouent la vérité. Donne-nous la paix, celle qui nous allège, et nous permet d’avancer humblement sur des routes humaines délivrées des bombes, des armes chimiques, des drones, des gaz, des usines à tuer nos semblables. »

Que se lèvent les colombes de la paix avant qu’il ne soit trop tard!

Pitié Seigneur, car nous sommes pécheurs.

Denis Veilleux