Les erreurs, les faux pas, une culbute, un face à face. Toutes ces réalités surviennent chaque jour partout sur la planète. Elles sont inévitables dans la trame des mouvements. Comment deux avions ont  pu se percuter dans l’univers de la technologie actuelle? Quelqu’un se trouve là au mauvais moment, à la dernière seconde et tout bascule. On ne peut prévoir tout!

Notre région et le Québec ont le souffle coupé depuis l’entrée en Urgence du combattant Adonis. Ce n’est pas le fruit du hasard mais du combat. Toutes les questions fusent devant un tel dénouement. Les opinions vont de la tristesse au simple accident de travail.

Des scénarios s’animent et on se met dans la peau de l’un et de l’autre. Adonis est dans un coma artificiel. Le vainqueur de ce coup poing aux mille dangers, comment se sent-il? Il l’a exprimé dans des mots sobres. De fait, peut-être comprend-il que ce pourrait être lui qui soit à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus entouré de grands spécialistes qui tournent autour de son lit. C’est ça le combat : qui se trouvera sous l’autre ou sur l’autre!

Je ne regarde jamais un combat de boxe. Jamais! C’est un paradoxe qui me blesse. Voir deux êtres humains se frapper m’est insupportable.

L’épouse d’Adonis demande un miracle. Elle manifeste sa foi en la puissance de la prière et à l’affection de tous ceux et celles qui sont KO dans ce drame sportif.

Oui, Sisi, c’est le nom de son épouse, nous allons prier pour Adonis. Nous allons demander un miracle afin qu’il retrouve la santé, qu’il prenne le temps de se remettre debout et le miracle que je demande sera de ne plus jamais risquer sa vie de cette manière. Il y a trop de beautés et de bontés dans l’être humain pour qu’on demande un miracle à la baisse. Je prie pour que la vie d’Adonis soit épargnée, celle de son vainqueur, et que ce type de sport soit KO pour toujours dans notre cœur et notre société.

Notre Père qui es aux cieux, que ton Nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et de nous laisse pas entrer en tentation mais délivre nous du mal. Amen.

Vierge Marie, vient sur le terrain du vrai combat.

Denis Veilleux