Si l’été dernier les parcs étaient bondés de gens tard dans la soirée et tôt dans la nuit, il se peut qu’une répétition ou une générale nous soit donnée en spectacle pour ce nouvel été qui se profile. Nous avons besoin d’air ! Le dehors ne nous aura jamais autant attiré consciemment. Il faut perdre pour comprendre ce que l’on gagne et saisir comment les « mercis de vivre » fusent de nos cœurs. Jésus n’a cessé d’être cette Vie en abondance en parcourant villes et villages. Monté à Jérusalem pour la Pâques, Il ne dira pas autre chose : Je suis venu apporter la Vie en abondance! Quelle vérité devant le danger! Il sera mis en croix – la vérité des autres criera plus fort ce vendredi-là. Et pourtant Il aura dit aussi : Ma Vie, personne ne la prend, c’est Moi qui la donne.

La pandémie du Mal n’aura pas le dernier mot après la mise au tombeau. C’est Marie de Magdala qui alertera les Onze : « Il est vivant! » Alerte pour cet été : aimons-nous les uns les autres dans le respect et la bienveillance.

Aimons nos parcs et nos rivières, nos montagnes et notre fleuve qui nous disent à leur manière : « nous ne sommes pas Dieu, Il nous a faits. » La Création, écrit saint Augustin, est le second Livre de la Parole de Dieu.

Un bel été à notre antenne ensoleillée!

Denis Veilleux prêtre
Directeur de Radio Galilée